DSC_1492.JPG
 

MÉLODIE DU SILENCE

Dans le sérail éthéré du silence et dans un décorum de sérénité se profile l'éternel féminin. Des silhouettes séraphiques, des corps sensuels et des attitudes méditatives tels des notes composent la symphonie du tableau. L'état de grâce se manifeste dans une atmosphère diaphane où tout n'est que calme, beauté et volupté. Le corps au féminin se dévoile dans l'érotisme d'où émane une lumière intérieure.

Carolina Toyos suggère à travers l'apologie du silence et un décor atemporel comme le prélude d'ouverture à la révélation, ici il prend la figure symbolique de l'intériorité condition sine qua non de la révélation de soi à soi. Cette configuration, se situant entre la femme comme choix esthétique et la nudité comme choix stylistique, permet à l'artiste d'exprimer un état spirituel qui prime sur un état psychologique. Dans cette exploration de l'être, l'art s'assigne une portée métaphysique et vise à l'essence ultime des choses, il faut peindre l'invisible.

L'espace, encombré et palpable, disparaît et fait place à un espace irréel rendu par un jeu de miroir qui donne une image inversée de la réalité. Carolina Toyos rejoint le Klimt des oeuvres tardives dans sa radicalité : le manque de toute confrontation avec la réalité concrète et sociale. Les personnages sont absorbés par eux-mêmes et leur nudité devient le décor. C'est un monde à l'apparence féminine et, comme chez Klimt, la femme y est porteuse d'identification et d'un message artistique en dehors de toute révolte œdipienne, source de conflit. L'univers de Carolina Toyos sous tend vers une féminisation du monde et de l'homme, d'où une atmosphère de calme qui exprime la non-violence.

Une esthétique de l'intériorité, qui se traduit sur le plan formel par la stylisation de l'espace, caractérise le style de Carolina Toyos où le graphisme du corps, renforcé par la technique de l'esquisse des contours, produit des effets de lumière contrastées. Sa technique à aussi une "astuce" formelle, la perspective du dessous qui crée une élévation spatiale des personnages en dehors de la pesanteur terrestre. Le dessin est le maître d'œuvre de la toile car la peinture s'invite par le mélange de couleurs mates et diluées et se travaille par couches successives et asséchées.

On retrouve également dans l'œuvre de Carolina Toyos l'influence du Taoïsme qui prône à la fois le retour à l'origine en vue de retrouver la spontanéité naturelle de l'enfant et la méditation qui favorise la lumière intérieure. C'est par cette philosophie de la flexibilité et de la béatitude que l'artiste s'exprime à travers les visages et les corps de ses personnages enveloppés d'une aura angélique qui leur donne l'aspect de l'éternelle jeunesse.

Contemplation de l'univers, conscience de soi, harmonie sensorielle, symbolique du cercle, allégorie du miroir et état de vacuité sont comme la promesse d'un bonheur érotique sans nuages.

firstcover.jpg

THEMES

Sublimer le corps féminin est le thème principal de son œuvre. La femme dans le calme d'une atmosphère séraphique d'où émane la lumière intérieure. L'artiste procède par l'esquisse des contrastes à une auscultation de l'éternel féminin dans la mélodie du silence.

TECHNIQUES

Ayant expérimenté l'aquarelle, Carolina Toyos travaille sur toile et principalement à la peinture à l'huile pour sa texture à la fois élaborée et plus flexible. Elle utilise la technique dépurée que lui permet d'obtenir une atmosphère dimensionnelle d'une profonde transparence.

 

INFLUENCES

Sensible à l'art impressionniste, dont l'approche d'interprétation de la réalité plutôt que sa conformité avec elle l'attire, elle se tournera tout naturellement vers la modernité de Velázquez, précurseur de l'impressionnisme, à qui elle voue une admiration toute particulière. Mais celui qui la bouleverse tant par le thème que par la technique, c'est Gustave Klimt qu'elle considère comme le plus grand peintre érotique et psychologique de la femme et comme « le joyeux explorateur de Eros. » Soucieuse de donner un contenu a son approche artistique, Carolina Toyos fusionne son oeuvre avec le Taoïsme, sa philosophie de l'équilibre et du déchiffrement de l'univers, où tout est en perpétuelle transformation.

BROCHURES (cliquer sur l'image)